Editer le texte de cette page (date de la dernière modification: 20 Janvier, 2007 15:29 (diff))

Microformats Présentation Wiki School

Microformats-fr : par où commencer ?
    

3 Janvier 2007 -- projet de lancer la Semaine en Microformats - WikiSchoolParis dans le cadre d'un test d'amorçage de communauté via un outil de type wiki gouverné par blog ? - Présentation proposée par ChristopheDucamp

index
Microformats-fr : par où commencer ?   
Abstract :   
Contexte :   
Histoire   
C'est quoi les Microformats ?   
Sémantique HTML   
2 types de microformats : Elémentaires et Composés   
Ce que les microformats ne sont pas !   
Pourquoi est-il important de comprendre les microformats ?   
1. Agrégation de sites : renversement de pyramides   
2. Partage d'Information avec une Communauté Spécifique   
3. Recherche ciblée   
Quels sont les sites qui utilisent actuellement les microformats ?   
Pourquoi utilisent-ils des microformats ?   
En savoir plus sur les microformats :   
Vous impliquer dans la communauté des microformats anglo-saxonne   
Remerciements :   
La semaine en Microformats : une micro-communauté francophone !   
Le projet : CetteSemaineEnMicroformats   

Abstract :    

Les Microformats vous laissent partager de l'information structurée dans les pages web HTML. Même si l'information est visible pour les êtres humains - comme elle devrait l'être - le logiciel peut en extraire de l'information structurée.

Cette présentation sera un exposé rapide et général de l'histoire des microformats ainsi qu'une tentative d'expliquer à l'oral pourquoi ces idées sont explosives et peut-être à même de révolutionner l'ensemble de la chaîne du traitement de l'information.

Ce document est itératif et comprend pour démarrer de l'information et des exemples sur la manière d'ajouter à vos documents un des microformats les plus utilisés et consommés aujourd'hui : la carte de visite professionnelle.

Contexte :    

Les microformats sont une technologie en croissance extrêmement rapide. Durant la première année des microformats, il y a eu beaucoup plus d'instances de données microformatées que RSS en a eu durant sa première année. Et à voir les vibrations sur le wiki, le taux d'adoption grimpe chez nos voisins outre-atlantique. Vous pouvez créer des milliers, voire des millions d'instances de microformats en bricolant simplement des gabarits sur votre système de gestion de contenu ou votre blog.

Des sites comme Flickr ont récemment mis en oeuvre le microformat hCard pour les pages de profil utilisateur produisant ainsi plus de 4 millions de vCards disponibles.

De la même façon, des sites comme eventful, meetup et upcoming ont tous ajouté le microformat hCalendar, faisant qu'il existe désormais des centaines de milliers d'événements très faciles à importer dans votre gestionnaire préféré de calendrier.

L'information que nous produisons, publions et possédons devrait être sous notre contrôle.

Les microformats vous permettent tout simplement d'adopter une manière distribuée et décentralisée pour publier vos données.

Chaque personne peut publier ses propres données dans un format reconnaissable qui peut être agrégé pour créer un plus grand ensemble de données, sans obliger à des changements majeurs sur le web ou à une coordination centralisée.

Que vous soyez designer, pinkomarketeur, enseignant, programmeur ou simple utilisateur d'un blog, les microformats changeront la façon dont vous pensez le contenu sur n'importe quel type de site web. En encodant des microformats, vous convertissez un web de pages vaguement jointes à un web de données.

Histoire    

Les microformats ont démarré pour plusieurs raisons. L'une d'entre elles était le mépris pour le corps des standards qui a pris beaucoup de temps pour se décider sur une spécification massive : une spécification que très peu de gens ont lue, très peu ont comprise et même encore moins implémentée. Ces types de spécifications sont lentes à ajuster et tentent de résoudre tous les problèmes possibles. Quand les gens ont cherché des alternatives, il n'y en avait pas de disponible. C'est ainsi que le processus des microformats s'est créé. Il tente d'être l'anti-thèse du corps des standards.

Le 20 juin 2005, naissance de microformats.org : -- la date officielle du lancement de la révolution des microformats.

Avant que la communauté ne se coalise sur le site web, il a existé plusieurs incarnations précédentes de formats qui sont ensuite devenus des microformats : XFN en 2003 (XHTML Friend Networds) a été adopté pour aider les blogueurs à mieux qualifier les données publiées dans les blogrolls (qualification des relations). Puis XMDP pour décrire les propriétés utilisées dans un microformat. En 2004, rel-license est créée pour aider à indexer les contenus publiés sous les licences Creative Commons. Depuis lors, rel-license fonctionne pour tous les types de licences. En 2004 durant les présidentielles US, les VoteLinks ont été définis. Les brainstormings sur hCard et hCalendar ont démarrés pour structurer les spécifications. En 2005, création du site microformats.org : sous cette coalition, de nouveaux microformats sont sortis de terre dont nous reparlerons bientôt.

C'est quoi les Microformats ?    

Il existe tout un tas de manières de définir les microformats et pour ce je vous renvoie sur le wiki pour les définitions officielles. Le moyen le plus simple pour commencer est de partir d'une simple carte de visite professionnelle. Comment publiez-vous votre carte professionnelle sur le web ?

Voici un exemple simple de carte de visite que je commence à bricoler. Dans le cas où mon cher employeur s'intéresserait un jour aux microformats pour publier les hCards de ses collaborateurs sur l'intranet... :

<div class=”vcard”>
<span class=”fn”>Christophe Ducamp</span>
<div class=”org”>Caisse Nationale des Caisses d'Epargne et de Prévoyance</div>
<div class=”adr”>
<div class=”street-address”>50 avenue Pierre Mendès-France</div>
<span class=”postal-code”>75013</span>
<span class=”locality”>Paris</span>,
<span class=”region”>Ile de France</span>
<span class=”country-name”>France</span>
</div>
<div class=”tel”>+ 33-1-58-40-36-41</div>

Mais vous remarquerez que c'est comme du HTML normal avec un petit plus dans la syntaxe...

c'est du HTML sémantique

<div class=”vcard”>
<div class=”fn”>Christophe Ducamp</span>
<div class=”org”>Caisse Nationale des Caisses d'Epargne et de Prévoyance</div>
<div class=”adr”>
<div class=”street-address”>50 avenue Pierre Mendès-France</div>
<span class=”locality”>Paris</span>
<span class=”region”>Ile de France</span>
<span class=”postal-code”> 75013</span>
<span class=”country-name”>France</span>
</div>
<div class=”tel”>+ 33-1-58-40-36-41</div>

Cette information supplémentaire sémantique dans le HTML est un exemple du microformat hCard.

En résumé, voilà ce que sont les microformats.

Les designers à l'origine des microformats vous feront aussi entendre à très haute voix dans la définition canonique que les Microformats sont d'abord conçus pour être lisibles par des humains puis ensuite par les machines. Disons que soit j'ai du mal à traduire, mais j'aime bien la formulation d'Alex Faabord, designer chez Mozilla qui parle plus simplement de microformats comme un ajout de sémantique au balisage pour le faire passer du statut d'être lisible par une machine à celui de pouvoir être compris par une machine.

Là nous avons vu un exemple de carte mais il existe une multitude d'autres microformats, allant des formats très basiques comme les lieux, les événements, à des choses un peu plus spécifiques par domaine comme les critiques et les curriculum vitae, jusqu'aux formats très spécifiques dans des domaines comme celui des oeuvres d'arts.

Je crois que vous avez l'idée maintenant ?

Les microformats relèvent du domaine des données structurées. Et leurs concepteurs les ont d'abord conçus avec l'idée de ne pas forcer les humains à utiliser une structure spécifique les contraigant à modifier leur façon de publier les données.

Sémantique HTML    

Selon la version HTML, il existe environ 80 différents éléments. HTML nous fournit quelques éléments de sens sémantique pour démarrer, ainsi quand nous concevons les microformats, il est toujours important de regarder si un élément déjà approprié existerait déjà. Les éléments tels que 'h1, h2, h3, h4, h5 et h6 pour les titres, les éléments 'p' pour les paragraphes et ainsi de suite ont un sens sémantique, mais quand il y a besoin d'exprimer la sémantique de quelque chose où n'existe pas d'élément correspondant, le HTML offre au moins trois emplacements ou plus pour ajouter un sens sémantique :
  1. l'élément 'meta' (toujours caché non visible par les humains)
  2. les attributs 'rel' (relationship) et rev (reverse relationship)
  3. l'attribut 'class'
<meta name="description content="A propos du site" />
<link href="/css/style.css" rel="stylesheet" />
<div class="author">Jean Dupont</div>

Je serai bref sur l'utilisation des attributs rel et rev qui ne pourront être trouvés que sur les éléments 'a' et 'link'. Ces dexu attributs ne sont pas les plus utilisés et leurs sens souvent confondus. Vous les retrouverez néanmoins sur quelques microformats décrits sur rel-tag, rel-nofollow et XFN.

L'attribut 'class' peut s'appliquer à la plupart des éléments HTML. Vous trouverez sa définition et ses rôles dans la spécification. Disons pour faire vite que les microformats font un usage massif de l'attribut 'class'. Il crée simplement des petits conteneurs dans lequel le contenu microformaté peut être trouvé et il éttiquette un morceau d'information pour lui ajouter plus de sens sémantique. Comme nous l'avons vu dans la carte de visite précédemment :

<span>01-58-40-36-41</span>

'qui vous dit que c'est ma ligne directe et pas une vulgaire chaîne de chiffres comme une série de numéros gagnants à un jeu de hasard

Ci-dessous, si nous ajoutons un attribut 'class' au 'span' avec une valeur sémantique, nous pouvons extraire plus d'information qu'une simple chaîne de texte. Cette nouvelle valeur veut vraiment dire que c'est un numéro de téléphone.

<span class="tel">01-58-40-36-41</span>

2 types de microformats : Elémentaires et Composés    

à développer - graphique + liste

Ce que les microformats ne sont pas !    

Nous pourrions passer beaucoup de temps à tenter de circonscrire le champ des micro-formats.

Il est tout aussi important de comprendre ce que les microformats ne sont pas. Les éditeurs ont besoin de rapidement capter que ce n'est pas une solution universelle pour ajouter de la sémantique à toute ontologie possible dans leur HTML. Il y a eu beaucoup de critiques des microformats pour ne pas savoir faire X, Y ou Z. La réponse de la communauté des microformats a toujours été "nous n'essayons pas de résoudre tous les problèmes" ce qui est quelque chose parfois difficile à comprendre pour les éditeurs et consommateurs.

La raison est que les grandes idées ne vont jamais nulle part lorsqu'elles sont trop grosses ou essayent de résoudre trop de choses. Les microformats n'essayent pas d'être la réponse universelle.

Les microformats ne sont pas un nouveau langage. Tout simplement embarqués dans le HTML en utilisant les attributs. C'est juste du HTML standard avec quelques attributs utilisés avec soin. Les Microformats sont initialement conçus pour les humains et ne tentent pas de contraindre les personnes à changer leurs manières traditionnelles de présenter leurs données. Forcer quelqu'un à changer ses habitudes et la façon dont il publie déjà l'information est la meilleure recette pour la non-adoption.

Les Microformats ne sont pas une farce de type Web 3.0 ! L'idée d'ajouter plus de sémantique dans le HTML à travers l'utilisation d'attributs a été lancée depuis 1997 si ce n'est même avant. Si la communauté des microformats devait se replier aujourd'hui, les idées déjà créées continueraient à avancer. Les coins ronds et gigantesques formulaires de saisie du web 2.0 seront sûrement démodés dans quelques années, mais l'idée de donner plus de sens sémantique au HTML ne se démodera pas.

Pourquoi est-il important de comprendre les microformats ?    

Les microformats vont changer et changent véritablement le Web de différentes façons :

1. Agrégation de sites : renversement de pyramides    

A cette heure quand vous voulez vendre quelque chose vous allez sur des sites comme craigslist ou ebay. Pour critiquer quelque chose sur des sites, vous allez sur ciao. Et si vous voulez gérer votre réseau social, vous allez sur un site comme Viaduc. Le modèle général est que l'utilisateur navigue vers un site particulier, puis s'enregistre pour y saisir des données (annonces classées, critique, liste d'amis) pour un objectif particulier. Votre information est ainsi disséminée partout sur le web et vous devez choisir quels sites vous utilisez.

Désormais avec la combinaison des outils de blog-wiki et des microformats, la tendance se renverse. Désormais, votre information peut rester dans votre blog (ou tout autre mètre carré numérique que vous contrôlez). Et les sites Web viendront à vous. Par exemple, si vous voulez vendre quelque chose, vous pouvez émettre un billet de blog en utilisant le format hListing et un site comme edgeio le trouvera quand il agrégera des annonces classées éparpillées sur tout le web. De la même manière, le microformat hReview permet la création de sites d'agrégation de critiques et XFN (XHTML Friends Network) la création de sites d'agrégation de réseaux sociaux.

2. Partage d'Information avec une Communauté Spécifique    

Mettons que vous appréciez le VTT, et aimeriez partager différentes ballades avec d'autres personnes qui chérissent aussi le VTT. Si vous postiez cette information sur votre blog, vous pourriez géocaster (un RSS chargé de geo) les lieux des différents rassemblements de VTT et les autres personnes dans la communauté pourraient s'abonner à ce fil en utilisant une application cartographique comme Google Earth.

3. Recherche ciblée    

Disons que vous êtes un créateur de BD et que vous vouliez que d'autres personnes puissent vous retrouver. En postant votre BD avec un microformat convenu par la communauté de la bd web, le reste de la communauté pourra facilement trouver votre travail en utilisant un moteur de recherche.

Quels sont les sites qui utilisent actuellement les microformats ?    

Le Wiki des Microformats détient de l'information sur les sites qui affichent actuellement différents types de contenus microformatés. Les exemples notables sont Flickr, qui laisse les utilisateurs géotaguer les photos (5 millions de geos), Yahoo! Local, qui encode chaque résultat de recherche avec une hCard (15 millions de hCards) et Upcoming.org qui encode les événements avec hCalendar (pas certain de la quantité).

Pourquoi utilisent-ils des microformats ?    

Honnêtement, je ne sais pas. Une possibilité est qu'ils ajoutent du contenu microformaté à leurs sites parce c'est la bonne chose à faire, mais cela revient à répondre à "qui est arrivé en premier, la poule ou l'oeuf ?" avec “l'oeuf est arrivé le premier, parce que c'était la bonne chose à faire". Une autre possibilité est que ces sites sont en train de baliser leurs contenus en utilisant leurs microformats comme un moyen de faire du site lui-même une API. Mais quelle que soit leur motivation, c'est vraiment génial qu'ils soient en train de bootstraper l'innovation sur le Web.

En savoir plus sur les microformats :    

  1. Presse
  2. Podcasts
  3. Presentations
  4. Screencasts

Vous impliquer dans la communauté des microformats anglo-saxonne    

  1. Blog
  2. Wiki
  3. Email list
  4. IRC

Remerciements :    

Cette page demeure à l'état d'ébauche pour tester le futur CraoWiki:WikiGouvernéParBlog.

Disons qu'elle n'aurait pu exister sans l'enthousiasme de quelques-uns des co-fondateurs de la communauté qui implicitement soutiennent la propagation en Français. Je remercierai tout notamment Chris Messina, l'un des initateurs de la communauté qui a pris 10 minutes de son temps pour m'inoculer le virus, Brian Suda pour son excellent pdf d'introduction " Using Microformats", Alex Faaborg pour son excellente introduction au sujet et qui oeuvre chez Mozilla pour changer le navigateur en broker d'information. Sans oublier tout le dynamisme du Dictateur Bienveillant : Tantek !

La semaine en Microformats : une micro-communauté francophone !    

Le projet : CetteSemaineEnMicroformats    

Baptisé momentanément 'cettesemaineenmicroformats', le projet a pour vocation de rester sur une plateforme de publication décentralisée via cette proposition de tag.

Plutôt que de partir sur quelque chose de formalisé et centralisé -à l'inverse de l'esprit des MicroFormats- j'aimerais que nous puissions en parler ce soir. Comment nous montrer efficace pour propager les MicroFormats.

Vous connaissez ma passion pour les wikis et le PinkoMarketing. Malheureusement, force est de constater que l'outil-wiki effraye les premiers évangélistes francophones ![1] Telle est la raison pour laquelle, j'ai posé quelques idées sur un site personnel habillé et structuré aux couleurs du site officiel.

J'aimerais bien discuter avec vous de sa future mutation vers une plateforme complète plus orientée vers l'amorçage d'une micro-communauté dédiée. Sans doute sous forme d'un blog collaboratif (que je verrais bien gouverné par wiki et inversement?) associé à quelques rencontres.

Le travail est énorme à cette heure : la synthèse de l'année 2006 rédigée par Brian Suda est toujours dans la forge et nous laisse augurer de belles perspectives pour 2007. Je verrais bien déjà aborder la discussion sur l'organisation d'une ligne éditoriale en français pouvant servir de support pédagogique essentiellement orientée pour tous ceux qui construisent et façonnent les plates-formes du 2.0.

Tout prêt à en reparler durant le dîner pour ceux qui souhaitent rester. Si vous lisez ce papier, si le projet vous intéresse, si vous ne pouvez pas venir ce soir à Paris à notre wikischool, appelez-moi.

Tout prêt à me concentrer sur cette piste pour 2007, je vous souhaite à tous une bonne année et reste ouvert à toutes vos questions ici-même.

Cliquez sur ce lien pour réagir ! -- ChristopheDucamp





[1] Je pense là à FrédéricDeVillamil !

Les Microformats sont des conventions pour baliser des données couramment rencontrées (comme des liens, de l'information de contact et des événements calendaires) dans des langages établis comme le HTML. En utilisant des layouts standardisés, des classes CSS et des valeurs d'attribut, l'information devient plus accessible et plus utile tant pour les humains que les ordinateurs. Cliquez ici pour en savoir plus.

Pourquoi ce site ?

EnoncéMission

Sites officiels

le site officiel (en)
la page d'accueil du wiki (fr)

Expérimental

le Blog (gouvernance de ce wiki)

Utilitaires

hCard creator
hCalendar creator
hResume creator

Wiki-Node

WikiNode:microformats

Tests

BacASable

Contact

ChristopheDucamp

Administration Locale

Editer la barre latérale